6 Parcs naturels, théâtres de légendes

RSS Bookmark Envoyer cette page Carnet de voyage
scroll left
  • P N Los Alcornocales
  • Espacio natural Sierra de Grazalema
  • Avistamiento de cetáceos con Turmares Tarifa
  • Espacio natural Bahía de Cádiz
  • Entorno de Doñana
  • Senderismo en la naturaleza
scroll right

 

Cadix est Nature. La route des Parcs Naturels. 

Miradors, défilés, gorges et canyons se confondent dans le département de Cadix avec l'architecture rurale, la bonne table, la vie rétrouvée, les huileries et les moulins, les chaussées romaines, les fêtes et la fabrication artisanale de couvertures. Les instruments de musiques, les gâteaux, les fromages et les confitures sont un art et font partie des théâtres d'aventures, de légendes et de sagesse populaire qui ont converti ces Parcs Naturels, en bien plus que des espaces extraordinaires pour les amants de la nature.

Plus de 220.000 hectares de parages, de réserves et de parcs naturels font de ce département un de ceux ayant une majeure proportion d'espaces protégés en Espagne.

La diversité écologique et des paysages est plus marquée dans les six parcs naturels du département : celui de la Sierra de Grazalema, celui de Los Alcornocales, le Parc Naturel de l'Estrecho, celui de la Baie de Cadix, celui de Bahía de la Breña et les Marais de Barbate et le Parc Naturel de Entorno de Doñana.
Des lieux qui apportent, en plus de leur indiscutable intérêt naturel, une grande variété d'activités de loisirs.  

Des grottes, des sentiers, des barrages, de l'art rupestre et une forêt dense dessinent le paysage du Parc Naturel des Alcornocales.

Connue comme "la jungle vierge de la péninsule ibérique", il est possible de voir la côte africaine. Le vautour fauve et le hibou grand-duc sont des habitués du parc.

Les cerfs, les chevreuils, les loutres et les mangoustes trouvent aussi leur refuge sans ce parc, considéré comme celui le mieux conservé en Europe.

Son microclimat, très proche des zones tropicales, a favorisé la prolifération d'une végétation exubérante, presque impénétrable.

Par ses grottes et ses sentiers sont passés  des brigands et des trafiquants d'un des produits les plus précieux en époques de pénuries: le café qui entrait par Gibraltar en évitant ainsi les chemins et arrivait à l'intérieur des terres.  

Les cigognes, les aigles chaussés, les faucons et de nombreuses espèces se donnent rendez-vous dans cet exceptionnel environnement, fantastique pour les ornithologues et dans lequel il est possible de pratiquer la descente de canyons, le canoë-kayak, et de visiter des restes archéologiques ou de faire une promenade en  aérostat.

Se promener à travers les forêts millénaires de chênes, dont l'écorce mue tous les 9 - 10 ans, constitue déjà une aventure. L'extraction du liège est une des ressources les plus importantes du parc ainsi que l'élevage ou la chasse au gros gibier.
D'étroites et de profondes vallées fluviales -connues comme tubes - apportent la même humidité qui enveloppent les espèces du Tertiaire à grand intérêt botanique, sont les protagonistes de ce parc qui compte une surface de 170.025 hectares s'étendant dans le département du nord au sud, longeant au nord le parc  de Grazalema et au sud celui de l'Estrecho.

Là où se confondent mer et forêt, le vertige des falaises avec les plages Caños de Meca se trouve le Parc Naturel de la Breña et les Marais de Barbate. Avec des sources d'eau potable sur le bord de la mer, des sentiers pour randonneurs et la possibilité de faire de la plongée sous-marine.

Des lavandières blanches, des perdrix de mer et d'autres oiseaux survolent les creux de ces falaises qui arrivent à dépasser les cent mètres de hauteur et qui soudainement se jettent dans l'Atlantique.  

Sur la montagne: la pinède de Barbate, qui occupe une surface supérieure aux 2.000 hectares. À proximité, le Faro et le cap de Trafalgar, un lieu historique depuis 1805, année de la bataille au cours de laquelle le commandant Nelson a perdu la vie. Trafalgar Square, au centre de Londres, en tire son nom et rappelle l'évènement par cette monumentale place. Dans le parc, pendant ce temps, le calme continue, en marge de toute bataille.

Le parc produit entre un demi-million et deux millions de kilos  d'ananas par an qui sont vendus sur le marché national. L'ananas est utilisé comme combustible et les pignons pour la pâtisserie.  À Barbate il s'agit de l'ingrédient protagoniste des "piñonadas de la Breña", un gâteau typique à tradition familiale, élaboré avec des œufs, du sucre et des pignons qu'il est possible d'acheter dans la ville et dans les magasins de gourmets.

Le Parc Naturel de la Sierra de Grazalema compte parmi ses plus de  50.000 hectares  le Pinsapar de Benamahoma, une forêt de sapins qui survécurent au retrait des glaciations.  

L'UNESCO l'a déclaré Réserve de la Biosphère en 1975 et l'Union Européenne, Zone de Protection Spéciale des Oiseaux. Avec une moyenne annuelle supérieure à 2.000 litres par mètre carré, il présente la pluviosité la plus élevée de la péninsule ibérique.

La Route des Villages Blancs est intégrée dans la Sierra de Grazalema, et il existe des entreprises qui organisent des activités de multi-aventures, de spéléologie, des routes à cheval ou des escalades. Le sentier de la Garganta Verde est l'un des plus caractéristiques de la zone.  

À Grazalema il convient de visiter l'usine artisanale de couvertures et à Zahara de la Sierra le Moulin del Vínculo afin de connaître comment se produisait l'huile dans cette ancienne huilerie.  

À dénomination d'origine depuis 2002, cette huile se caractérise par les arômes sylvestres de la sierra, légèrement piquante et amère, fruit d'une culture sur un terrain abrupte où la production massive s'avère impossible.

Parmi les produits les plus authentiques du nord du département, se trouve le fromage de chèvre payoya -une espèce autochtone de la Sierra de Cadix- très apprécié et récompensé dans des concours nationaux.  

Un autre des meilleurs endroits pour se promener à cheval, est le Parc naturel d'Entorno de Doñana. Dans sa zone gaditane, le Parc offre la possibilité de visiter les marais et les pinèdes, de contempler des oiseaux ou d'accéder depuis Sanlúcar de Barrameda au Parc National en traversant le Guadalquivir, sur le navire Royal Fernando et de continuer, ou si vous le préférez, dans un véhicule tout-terrain.

3.400 hectares de marais, de salines et de pinèdes le long du fleuve Guadalquivir correspondent au parc naturel qui entoure le parc naturel du même nom.

Marais, plages, pinèdes, gorges et dunes conforment le Parc Naturel de la Baie de Cadix, où il est possible d'effectuer des parcours nautiques et de visiter des estuaires et des salines, un souvenir de ce qui fût une des industries les plus prospères de la Baie de Cadix au XIXème siècle, lorsqu'il existait plus d'une centaine de salines.

Face à la côte, l'îlot Sancti Petri, où la mythologie situe le temple d'Hercule et l'Atlantide, où passèrent des personnages importants de l'Antiquité comme Hannibal ou l'Empereur Romain Jules César.  

Là se dressait le sanctuaire phénicien consacré à Melkart, déité à laquelle rendait culte les navigateurs qui arrivèrent à ces côtes il y a 3000 ans en provenance de la partie la plus orientale de la Méditerranée.

Il convient de pénétrer dans le labyrinthe du parc en barque et de déguster les poissons pêchés dans les estuaires: « a la teja » (cuit sur une tuile) ou au sel.  

Le Parc Naturel de l'Estrecho, déclaré en mars 2003, englobe des sierras, des côtes et des fonds marins entre Tarifa et Algeciras. Situé entre deux mers et deux continents, il présente une richesse historique, de paysages et naturelle absolument singulières. Des aigles impériaux, des baleines et des dauphins au milieu des ruines de  Baelo Claudia, la ville qui représente le mieux l'urbanisme romain dans la péninsule ibérique.

À partir de cette ville, était exporté le garum, une sauce de poisson délicieuse, un mets délicieux dans tout l'Empire Romain.

Quelques trente grottes avec de l'art rupestre, avec des dunes de sable sur les plages de  Bolonia et de Punta Paloma et à l'intérieur des mers, une quantité indéterminée d'épaves, de bateaux enfoncés, chargés de trésors...

 

El Parque Natural Bahía de Cádiz y su paisaje cambiante al ritmo de las mareas.
Parque Natural de Los Alcornocales.